28.11.11

ALLONS Z' ENFANTS ...

Lorsque la crise arrange les affaires électorales de Sarkozy

Les politologues américains appellent ce phénomène "rally around the flag", qui se traduit par "rassemblement autour du drapeau". Cette phrase relevée dans le JDD sous les plumes de Nicolas Prissette et Bruno Jeudy, mérite réflexion.

En partant du postulat que les sondages ne sont pas d'une très grande fiabilité, il y a toutefois une chose assez étonnante qui s'est révélée en ce début novembre. Alors que le G20 de Cannes a été l'un des plus grands fiasco de l'histoire, alors que le Président se prélassait dans une suite à 37 000 euros la nuit au Majestic, sa cote de confiance gagnait 6 points quelques jours plus tard.
Dès la sortie de ces chiffres, j'entendais Pierre Moscovici crier au scandale et à la manipulation, sur une antenne de radio et fustiger l'ennemi. Il avait peut-être raison... Mais que dire et que penser, lorsque ces mêmes analyses d'opinion sont favorables à François Hollande ? Non, je crois qu'il faut observer cette tendance par l'autre bout de la lorgnette et constater bien malgré tout, que cette crise sert de levier à Nicolas Sarkozy.
Depuis des décennies, la France n'a jamais été dans un tel état de délabrement. Et pourtant, pas un mouvement social de grande ampleur, pas même le mouvement des indignés ne viennent en constestation face aux plans de rigueur mis en place par le gouvernement. On nous en annonce un troisième avant les présidentielles mais personne n'est en position de réaction.
Nous serions donc sous anesthésie ? Il faut plutôt croire que le rassemblement autour du drapeau et de son président est une réalité.
Dans son billet d'hier, Seb Musset rapportait les propos de Gérard Lanvin sur l'antenne d'Europe1 La politique, ça me travaille à tel point qu'on a plus du tout envie de s'y intéresser. C'est ça le problème. on est démotivés, désemparés, désespérés. Mais qu'elle soit française ou mondiale. Vous savez, Monsieur Nicolas Sarkozy, le président de la République, il fait ce qu'il peut. Je trouve qu'il agit énormément moi. Et à force de se foutre de sa gueule, de commenter, on démobilise les gens. Que Lanvin soit sarkozyste, il n'y a là rien de bien étonnant, puisque les grosses fortunes sont choyées par le pouvoir. Il n'empêche que dans l'inconscient collectif cette attitude ne doit pas être unique.
Alors, fort de ce constat et puisque cette crise lui profite, Nicolas Sarkozy n'a aucune raison de vouloir arranger les affaires de la nation .
Le bon Xavier Bertrand a annoncé hier soir, sur l'antenne du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI que les chiffres du chômage ne seront pas bons et chacun sait qu'ils ne peuvent pas être bons à cause d'une crise dont on ne sort pas encore et qui parfois même sur le terrain s'intensifie ; cela ne changera pas la politique de Sarkozy. Il n'a jamais rien fait pour favoriser l'emploi et ce n'est pas aujourd'hui qu'il va s'y attaquer. Son fond de commerce est ailleurs.
Son fond de commerce est dans la culture de la peur. Allons z'enfants de la patrie i euh...


Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου